ISSN : 2266-6060

Vases Communicants – Emma Reel : Talisman

Joinville-Le-Pont, janvier 2010.

« Va savoir, peut-être que ça marche… » Richard.
En rencontrant cette carte, abandonnée sur un trottoir de Joinville-Le-Pont, veillant sur un sapin de Noël, j’ai aussitôt souhaité lui répondre. Car oui, forcément, ça marchait trop bien, cette phrase happée au hasard d’une promenade un 5 janvier, bien mieux que les loupiotes clignotant de Joyeuses Fêtes déjà dépassées. J’ai été tellement enchantée qu’il m’a semblé bienvenu de partager ce vœu inattendu avec une maison hospitalière pour cartes et petites annonces, bonnes ou mauvaises nouvelles : il serait ainsi rangé aussi précieusement que je repasse mes pyjamas. Peut-être, il marcherait, et j’avais même très envie qu’il danse, comme un bristol qui résiste au vent.
C’est moi, qui ai dansé, quand la demeure Scriptopolis a invité la maison de passe CultEnews à publier un commentaire sur cette rencontre : donc, ça marchait super bien, puisque ça exauçait un vœu que je n’aurais osé formuler, que Richard n’a pas écrit davantage, respectant la superstition qu’il faut toujours taire ce qu’on désire.
Je ne saurai jamais ce que Richard voulait faire marcher, mais je lui donne tout-à-fait raison dans son choix sémantique. L’écriture, souvent, court plus vite que nous, et nous laisse ébahis, devancés par l’exigence de ses lapsus. Grâce à Richard et sa graphie solennelle, j’ai donné un visage à une ombre des lettres qui m’importe beaucoup : l’écriture comme talisman.
Alors, Richard, je voudrais te rassurer : ça marche et même ça fugue. J’ai reçu, ainsi, le 27 décembre 2009, une lettre de décembre 1992. Qui sait, combien de temps il faudra, pour que quelqu’un, pas n’importe qui pour toi, reconnaisse ici ta signature.

—-
Tiers Livre et Scriptopolis sont à l’initiative d’un projet de vases communicants : chaque premier vendredi du mois, un auteur écrit sur le blog d’un autre et vice-versa, à charge à chacun de préparer les mariages, les échanges, les invitations. Circulation horizontale pour produire des liens autrement.
Aujourd’hui, Scriptopolis reçoit Emma Reel qui tient le blog CultEnews, une lettre amoureuse et dyschronique d’informations culturelles, qui accueille elle-même un billet de chez nous dans le cadre des Vases Communicants.