ISSN : 2266-6060

Un train propre

cleantrain

Cologne, octobre 2016.

Vendredi après-midi, le train vient d’arriver à quai, et les voyageurs descendent. Certains connaissent bien la gare et se dirigent directement vers la sortie, tandis que d’autres retrouvent des membres de la famille ou des amis. Malgré ce mouvement de foule, j’essaye de me positionner près de la porte afin de monter dans le wagon indiqué sur mon billet. Bien qu’en avance sur l’horaire affiché, je souhaite m’installer confortablement et rédiger mon prochain billet pour Scriptopolis. Tous les occupants du train sont maintenant sortis du wagon. Les suivants, eux aussi près pour le départ, commencent à former une queue. Mais impossible d’entrer : un agent de la compagnie ferroviaire est posté devant chaque porte du train. Que se passe-t-il ? Un contrôle supplémentaire des billets ? Un problème technique ? Alors que j’attends une éventuelle annonce sonore expliquant la situation, l’affichage du wagon se transforme. Outre les numéros du train, du wagon et de la seconde classe, la signalétique LED indique ce qu’il se passe. Non seulement les voyageurs ne seront autorisés à entrer qu’à partir de 14h15, quelques minutes avant le départ prévu, mais ils pourront profiter de leur voyage dans des wagons tout propres. Une simple inscription à point nommé et deux actions sont simultanément accomplies : les nettoyeuses sont rendues visibles, la fluidité du service clients est garantie.



One Comment

  1. Sergio wrote:

    Nonbstat bizarre : Dans une gare allemande, le texte est écrit en anglais et accessoirement en français…

    Jamais en allemand ?